Bercé et transporté par les lumières télévisuelles des Jeux Olympiques, qui n’a jamais rêvé de les vivre au cœur ? 2016, le Brésil en fête chatoie de toutes les couleurs de l’Amérique Latine et du monde entier, laissant rêveurs des millions de spectateurs surexcités. Etudiant en école de commerce et Président d’AIESEC INSEEC Bordeaux, Ludovic a embarqué pour la cidade maravilhosa, cet été !

S’engageant en volontariat via AIESEC au brésil, il a pu vivre de près la folle ambiance des jeux olympiques, ses jeux, ses mystères. Suivant les événements, non pas au stade, mais dans les rues survoltées de Rio, il a goûté aux sons, parfums et éclats de cette merveille du Nouveau Monde.

« Au Brésil, J’ai vécu une expérience humaine, forte et enrichissante avec des stagiaires internationaux qui m’ont accompagné dans la découverte d’autres pays et d’autres cultures. Ce fut un projet qui a donné un nouveau relief à mon parcours. » – Ludovic

Et les Jeux Olympiques, ce n’est pas que du sport ! C’est aussi et surtout une foule de rencontres humaines et multiculturelles. Toute la semaine passée au cœur des Jeux a été riche, des supporters de tous les pays venant encourager leurs sportifs, profitant des douces et chaudes fêtes de Rio. L’ambiance durant les épreuves, les chants des supporters déclinant chorégraphies et cris dans une anarchie joyeuse et l’omniprésence du jaune peignait un univers incroyable. Si le hockey, le volley et la boxe ont impressionné Ludovic, le handball l’a réellement scotché à l’écran. Partir en stage avec AIESEC, ce n’est pas seulement s’envoyer dans un territoire inconnu pour accomplir on ne sait quelle tâche, quel défi, c’est aussi un bouillon de cultures, de rencontres et d’expériences uniques.

La mission que s’était confiée Ludovic était d’apprendre l’anglais à des enfants, partager sa culture, apprendre de la leur et découvrir de nouveaux horizons. Cette expérience exigeait de lui qu’il s’organise, prépare ses sessions, réfléchisse aux différents aspects, pédagogiques, sympathiques, ludiques et profondéments humains de sa mission. Aux côtés d’AIESECers, d’étudiants d’autres horizons, il élaborait, visitait, rencontrait, vivait, continuellement gâté.

Après une folle durée de 8 semaines au pays de la Samba, le coeur chargé et des moments bien vivants dans son esprit, il sait déjà où il partira en 2020, à Tokyo !

Share This