12 CONSEILS POUR BIEN VOUS ENTENDRE AVEC VOS COLOCATAIRES

Vivre en colocation peut être une expérience extrêmement divertissante et gratifiante que nous devrions tous tenter au moins une fois dans notre vie. Après tout, ce pourrait être le début de belles amitiés ou de grandes histoires à raconter, plus tard, à vos petits-enfants. Mais, comme pour toutes les bonnes choses de la vie, il faut généralement quelques compromis et une bonne dose de patience pour que cela fonctionne. Consultez nos conseils et astuces pour transformer ce colocataire inconnu qui partage votre appartement en meilleur ami de tous les temps.

1. ÉTABLISSEZ DES RÈGLES ET SUIVEZ-LES

Tout d’abord, mettez-vous immédiatement d’accord sur les règles à suivre. Vous devrez discuter ensemble et revoir, point par point, les activités quotidiennes les plus importantes : nettoyage, climatisation et chauffage, bruit, partage des repas, allergies et ainsi de suite. Plus il y aura de points sur lesquels vous pourrez vous entendre, plus vite s’installeront les joies de la colocation.

2. INFORMEZ-VOUS SUR LES NOUVEAUX PAYS ET LES NOUVELLES CULTURES

Si votre colocataire est originaire d’un pays différent du vôtre, profitez de cette diversité culturelle et de tous ses avantages ! Il pourrait y avoir quelques différences culturelles et barrières linguistiques, au début, mais elles vous permettront rapidement de vous enrichir mutuellement – cela inclut la découverte de nouveaux aliments, de nouvelles musiques et de nouveaux mots de vocabulaire.

3. MISEZ SUR LE SOMMEIL RÉPARATEUR

Notre humeur, notre niveau d’énergie et nos performances peuvent pâtir du manque de sommeil. Dans un monde idéal, vous seriez tous deux du matin ou du soir, mais essayez, autant que possible, de respecter mutuellement vos horaires et habitudes de sommeil. Si vous devez regarder un film ou écouter de la musique jusqu’à une heure tardive, il vous suffit d’utiliser des écouteurs pour que tout le monde soit content.

4. DÉCOUVREZ LE BONHEUR D’UTILISER DES ÉCOUTEURS

Les écouteurs ont probablement été inventés par quelqu’un qui vivait en colocation. Vous aimez peut-être écouter des concerts en boucle à plein volume, mais cela ne signifie pas que vos colocataires partagent votre passion.

5. RESPECTEZ LES HORAIRES

Informez votre colocataire de vos horaires afin qu’il puisse plus facilement planifier ses projets, réunions ou devoirs. Si votre colocataire doit étudier en vue d’un examen important, organiser une soirée dansante à la maison n’est probablement pas une bonne idée.

6. ACCORDEZ UNE PLACE À L’ESPACE PERSONNEL

Si votre colocataire porte des écouteurs tout en regardant son téléphone, c’est qu’il n’a probablement pas envie de vous raconter sa journée. Et, s’il s’enferme dans sa chambre, ne le prenez pas personnellement – chacun de nous, même le plus sociable, a besoin d’un peu d’espace, de temps en temps.

7. RAPPELEZ-VOUS QUE PARTAGER SIGNIFIE (GÉNÉRALEMENT) SE SOUCIER

Rappelez-vous que partager un espace commun ne signifie pas nécessairement partager vos placards ou le garde-manger. Mais s’il reste deux biscuits dans votre paquet, c’est toujours une bonne idée d’en offrir un à votre colocataire. (Un jour, un sage a dit que partager ses bonbons était la première étape vers l’amitié.)

8. FAITES PLACE NETTE

Même si votre mère n’est pas là pour vous surveiller, vous devez adopter le meilleur comportement possible, quoi qu’il advienne. Vous pourriez recevoir, à n’importe quel moment, la visite inopinée d’amis, de parents ou de vos propriétaires. Personne ne voudrait passer pour un colocataire négligé, après tout.

9. DEMANDEZ LA PERMISSION AVANT D’INVITER DES AMIS À LA MAISON

Selon la taille de votre chambre ou de votre appartement, il reste peu de place pour les visiteurs. Demandez la permission avant d’inviter des amis à la maison, surtout s’il est prévu qu’ils restent dormir. Si vous en avez la possibilité, hébergez vos amis dans votre chambre et dites-leur de respecter les règles.

10. CONFORMEZ-VOUS AU BON USAGE DU PAPIER TOILETTE

Améliorez votre environnement en pensant à toujours remplacer le rouleau de papier toilette, si vous êtes le dernier à l’avoir terminé.

11. COMMUNIQUEZ SINCÈREMENT ET OUVERTEMENT

Vivre avec quelqu’un implique d’être sincère et ouvert l’un envers l’autre. Si vous ne supportez pas que votre colocataire laisse traîner sa vaisselle sale dans l’évier ou son linge sur la chaise, dites-le-lui franchement ! Exprimer clairement vos opinions évitera d’éventuels conflits et vous permettra d’obtenir le statut du meilleur colocataire de tous les temps.

12. VIVEZ PLEINEMENT L’EXPÉRIENCE

Vivre avec une personne inconnue peut être un peu effrayant, au début, mais il existe d’innombrables exemples de colocataires, issus de milieux ou de pays totalement différents, ayant tissé des liens d’amitié, à première vue improbables, après avoir partagé une chambre… et des biscuits.

This article was provided by EF, you can find the original version here: http://www.ef.fr/blog/language/12-conseils-pour-bien-vous-entendre-avec-vos-colocataires/

11 CONSEILS POUR OPTIMISER UNE RELATION À DISTANCE

Tomber amoureux (dans le cas présent, d’une personne et non d’un lieu) peut être l’un des nombreux effets secondaires géniaux d’un séjour linguistique à l’étranger. Mais au retour, il est parfois difficile de ne pas transformer la distance physique en distance émotionnelle. Bien sûr, vous ne serez désormais plus tenu de vous raser les jambes tous les jours ou de nettoyer, en permanence, votre appartement, mais vous devrez faire preuve de détermination et d’optimisme et déployer de nombreux efforts pour transformer la longue distance temporaire en une histoire d’amour permanente à long terme.

Rien n’est impossible, cependant, et ces conseils devraient permettre à votre romance de s’épanouir, quel que soit le nombre de kilomètres qui vous séparent (agissez en pro de la distance – quelques efforts permettent vraiment de parcourir un long chemin).

1. TROUVEZ LE MEILLEUR MOMENT POUR COMMUNIQUER (RÉGULIÈREMENT)

Bien que vous ayez toujours la possibilité d’envoyer des sms et des e-mails, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, vous avez aussi parfois juste besoin de parler et d’obtenir des commentaires immédiats. En fonction de la distance, vous pourriez mettre un certain temps à trouver le moment le plus propice aux conversations, mais c’est en forgeant que l’on devient forgeron et les messages vocaux humoristiques compensent parfois les connexions manquées et problèmes de synchronisation. Aucune importance que vous ne puissiez appeler que le dimanche matin – l’essentiel étant de trouver un moment à partager avec l’être aimé.

2. TROUVEZ LES MEILLEURS CANAUX POUR RESTER EN CONTACT

Une fois que vous aurez résolu les problèmes de synchronisation, il sera tout aussi important de trouver les canaux idéaux. Par chance, rester en contact avec le monde n’a jamais été aussi simple ni aussi abordable. Une connexion Wi-Fi est généralement tout ce dont vous avez besoin pour communiquer par Skype, chat et sms. Assurez-vous que votre principal outil de communication soit facilement accessible à chacun d’entre vous et n’oubliez pas que disposer de différents canaux rendra vos communications beaucoup plus intéressantes.

3. SOYEZ CRÉATIF

Enregistrez un message audio pendant la nuit, écrivez une lettre, envoyez une carte postale ou confectionnez un colis-surprise ou une cassette de vos morceaux favoris. Faites appel à votre imagination et trouvez de nouvelles façons innovantes de témoigner de tendres attentions à votre partenaire. Vous ne devez pas pour autant vider votre compte bancaire – au lieu de louer un avion pour véhiculer des poèmes à travers le ciel, pourquoi ne pas cacher quelques billets doux dans l’appartement lors de votre prochaine visite ?

4. NE CHERCHEZ PAS À ÉVITER LES CONFLITS

Si vous ne vous rencontrez qu’à intervalles de quelques semaines ou de quelques mois, et peut-être même parlez une langue différente, il est facile d’ignorer les problèmes ou les préoccupations. Vous n’avez pas de temps à perdre dans les disputes, lorsque vous n’avez que 48 heures à passer ensemble – toutefois, éviter les conflits et rester en retrait de toute discussion peut être dommageable à long terme. Plus vous aborderez les sujets qui fâchent, avant qu’ils ne se transforment en obstacles insurmontables dans votre relation, mieux ce sera. Cependant, ne vous disputez pas par sms ou e-mail (trop dur à lire entre les lignes) interposé, essayez plutôt de discuter du problème en face à face ou par téléphone, dès qu’il se présente. Cela étant dit…

5. DIALOGUEZ

Essayez toujours d’être ouvert et honnête à propos de vos sentiments. Ignorer où se trouve l’être cher, à chaque moment, ou avec qui il passe le samedi soir peut conduire à des excès de réflexion et de panique inutiles. Le fait que les médias sociaux permettent de voir (ou d’imaginer) aisément les bons moments vécus par votre conjoint ne facilite guère les choses. Il est important d’avoir suffisamment confiance l’un dans l’autre pour partager vos pensées et vos sentiments et de pouvoir surmonter, ensemble, la jalousie, l’anxiété ou les doutes.

6. VOYEZ LE VERRE À MOITIÉ PLEIN

Le fait de vivre essentiellement votre quotidien, tout en ayant une relation à distance, peut être à la fois une bénédiction et une malédiction. Vous pourriez avoir l’impression de manquer quelque chose, car il est bien plus difficile d’avoir des activités de « couple normal », comme aller chercher son conjoint au travail ou sortir déjeuner ensemble. Cependant, cela peut également être un énorme avantage au niveau personnel. En effet, si vous devez passer de longues heures à étudier ou travailler, vous n’aurez pas à annuler vos projets de dîner ou vos soirées ciné, par exemple, et décevoir ainsi votre conjoint.

7. FAITES LES TÂCHES ENNUYEUSES ENSEMBLE

Lorsque deux amoureux ne se voient que quelques fois par an, la vie commune ressemble à des vacances. Et, après tout, ce seront probablement des vacances, puisque vous n’irez plus au travail ou à l’école. Il n’y a rien de mal à prendre du bon temps, faire la grasse matinée, prendre un bon brunch et faire du tourisme, mais il est également important d’effectuer certaines tâches ennuyeuses du quotidien, comme plier le linge, faire les courses ou tondre la pelouse. Et, essayer de faire ensemble ces activités banales afin de les rendre amusantes et passionnantes est un véritable test de votre relation, n’est-ce pas ?

8. FIXEZ LA DATE À LAQUELLE VOUS VOUS REVERREZ

En fonction du temps et de l’argent nécessaire pour organiser une rencontre, être ensemble peut devenir une opération complexe. Ne pas connaître la date de votre prochaine rencontre ne fait que compliquer vos sentiments et vos projets de vie au sens large. Il est donc préférable d’essayer de fixer, dès que possible, une nouvelle date, dès votre retour à la maison. Ainsi, vous pourrez à la fois planifier à l’avance et profiter des billets à tarif préférentiel et des offres spéciales, sans parler du fait d’avoir un objectif ! (Les visites-surprises sont également géniales, bien sûr, prenez-les donc en considération, si vous le pouvez.)

9. PARTAGEZ DES ACTIVITÉS

Les moments de désespoir doivent être compensés par des façons créatives de passer du temps ensemble. Sans forcément être ensemble au même endroit, vous pouvez toujours partager quelques activités. Merci, les fonctions de l’appel vidéo. De nos jours, vous n’avez pas vraiment d’excuses de ne pas partager l’écran pour cuisiner, partager un repas, faire du shopping ou vous promener ensemble par chat vidéo interposé. Souvenez-vous que vous pouvez également regarder le même film tout en discutant ou en bavardant ensemble.

10. GARDEZ UN CADEAU-SOUVENIR

Parfois, aucun appel ou sms ne compense l’absence de l’être aimé, c’est alors que porter sa chemise préférée ou boire dans sa tasse favorite pourrait vous aider. Les cadeaux-souvenirs peuvent sembler ringards, mais ils sont certainement très efficaces. Un échantillon de sa lessive ou de son parfum préféré peut suffire à faire disparaître les fuseaux horaires le temps d’un instant – n’ayez aucun complexe à emprunter cette voie, lorsque vous ressentez désespérément l’absence de l’être cher.

11. RENCONTREZ DES PERSONNES ET VISITEZ DES LIEUX

Plus vous discutez et apprenez à vous connaître, plus vous mentionnez des endroits ou des personnes que l’autre personne ne connaît peut-être pas. Chaque fois que vous en avez l’opportunité, faites découvrir à l’être aimé – par l’intermédiaire d’une photo ou d’une visite réelle – les endroits que vous fréquentez le plus et les personnes que vous côtoyez ou mentionnez le plus souvent. Ainsi, les conversations quotidiennes deviendront beaucoup plus significatives et vous donneront l’impression de faire partie de sa vie, malgré la distance.

This article was provided by EF, you can find the original version here: http://www.ef.fr/blog/language/11-conseils-pour-optimiser-une-relation-a-distance/?source=007966%2CFOFRP_BL_blog

COMMENT APPRENDRE DES LANGUES DIFFICILES ?

Apprendre une nouvelle langue requiert de la motivation, de la détermination et du temps. Cela peut s’avérer au départ confus, intimidant voire même ennuyeux car la conjugaison n’est pas chose facile ! Mais saviez-vous que parfois, les verbes n’ont pas besoin d’être conjugués ? Nous y viendrons dans quelques instants.

APPRENDRE UNE LANGUE, C’EST COMME LE ROLLER

 Les langues sont considérées comme difficiles quand elles s’éloignent particulièrement de votre langue maternelle. C’est comme le roller : si vous savez faire du patin à roulettes, il sera plus simple de faire du patinage ! Réputées comme très différentes des langues du monde occidental, la maîtrise du chinois, du  japonais, du coréen ou de l’arabe est comparable à l’obtention d’un score parfait à une épreuve de skate aux Jeux Olympiques !

Enfin presque…

C’est vraiment votre motivation, le nombre d’heures que vous passez à apprendre une langue et les ressources dont vous disposez qui feront la différence. Toutes ces langues « difficiles » peuvent être maîtrisées. Elles demandent cependant un peu plus de temps et d’efforts personnels. Mais rien n’est impossible ! Aussi bien en apprentissage linguistique qu’en patinage artistique !

POURQUOI DEVRIEZ-VOUS APPRENDRE LE CHINOIS OU L’ARABE?

  • Un réseau mondial

Vous pourrez échanger avec des millions ou plutôt des milliards de personnes ! Actuellement, il y a 1,2 milliards de chinois dans le monde ce qui représente 1/5 de la population totale de la planète. Pensez aux nombreuses opportunités de pratiquer cette langue avec des natifs !

  • En avoir plus pour son argent

Tous ces pays avec une « langue difficile » sont absolument magnifiques. Ils possèdent une culture riche et une histoire fascinante. N’oublions pas leurs fortes influences en science, en médicine ou en philosophie. Partir explorer ces destinations sera bien plus enrichissant quand vous parlerez la langue !

  • Des avantages en grammaire (cool !)

Les verbes en chinois ne se conjuguent pas et ceux en japonais, très peu. La grammaire chinoise est relativement simple. La grammaire arabe est très logique. En japonais, beaucoup de mots sont empruntés de l’anglais et le genre des noms est neutre. Le coréen possède un système d’écriture illustré ce qui en comparaison est facile à lire et à écrire.

  • Boostez votre carrière à l’international

Vous améliorerez vos perspectives de carrière. L’apprentissage du chinois ou du japonais démontre une détermination forte. Vous deviendrez un(e) candidat(e) recherché(e) par les entreprises qui se tournent vers l’international.

  • C’est en fait assez amusant

Il existe des ressources amusantes pour l’apprentissage de ces « langues difficiles » : par exemple le Chineasy.

  • Vous êtes officiellement génial(e) !

C’est une source de récompense personnelle. Tout le monde peut apprendre une « langue facile ». Cela demande encore plus de persévérance, de motivation et de temps de s’immerger complètement dans une culture et d’apprendre différents nouveaux alphabets. Allez-y, motivez-vous !

  • Vous ferez bonne impression

Vous allez devenir la “star” pendant vos soirées. Vous impressionnerez lors de votre rendez-vous galant dans votre restaurant de sushi préféré, en discutant avec le chef cuisinier en japonais !

  • Ce tatouage veut dire « sauce soja »

Si vous connaissez le chinois ou le japonais, vous serez capable de lire les tatouages de vos amis. Vous pourrez ainsi leur dire s’ils signifient exactement ce qu’ils pensaient au départ !

This article was provided by EF, you can find the original version here: http://www.ef.fr/blog/language/comment-apprendre-langues-difficiles/

10 CÉLÉBRITÉS QUI ONT ENSEIGNÉ OU ÉTUDIÉ À L’ÉTRANGER

Les célébrités sont exactement comme nous, avec toutefois de plus beaux cheveux et un feed Instagram plus joli. Elles aussi aiment prendre l’avion et faire le tour du monde et, en fait, bon nombre d’entre elles ont même étudié ou enseigné à l’étranger avant leur accession à la notoriété. Voici quelques célébrités adeptes du voyage dont vous avez forcément déjà entendu parler.

1. BRADLEY COOPER

Ce n’est un secret pour personne que la star de rêve universelle, Bradley Cooper, est à l’aise avec la langue française. Après avoir apparemment décidé, dans son enfance, qu’il souhaitait apprendre le français, il a passé six mois à Aix-en-Provence, dans le sud de la France. Une fois, lors d’une tournée de presse pour Very Bad Trip 2, il a même donné une interview entièrement en français. Admiration !

2. EMMA WATSON

Partageant une passion pour l’éducation avec le personnage d’Hermione qu’elle interprète dans les films Harry Potter, Emma Watson a passé 18 mois à étudier la littérature anglaise à l’Université Brown, au Rhode Island, avant de poursuivre son diplôme de premier cycle à l’Université d’Oxford, en Angleterre.

3. BARACK OBAMA

Enfant, l’ex président des États-Unis, Barack Obama, a passé trois ans à Djakarta, en Indonésie, avec sa mère et son beau-père, où il a appris l’indonésien et étudié l’histoire, les mathématiques et d’autres sujets à domicile avec sa mère. Il est retourné à Hawaii – son lieu de naissance – y poursuivre sa scolarité, puis, plus tard, s’est installé à New York City le temps pour y suivre des études universitaires. Devenu finalement « Leader du monde libre », Barack est la preuve vivante que les voyages et l’éducation sont essentiels à une vie réussie.

4. J. K. ROWLING

J K Rowling, alias le cerveau à l’origine de l’univers de Harry Potter, a étudié en France dans le cadre de son diplôme de l’Université d’Exeter et, plus tard, s’est installé au Portugal, au début des années 90, pour y enseigner l’anglais pendant trois ans. C’est à cette période que Harry Potter et la Pierre Philosophale ont commencé à prendre forme, nous devons donc tous un immense merci à la sympathique population du Portugal.

5. BENEDICT CUMBERBATCH

Sherlock Holmes lui-même – enfin, notre bien-aimé Benedict pour être précis – est parti vivre en Inde, pendant un an, enseigner l’anglais aux moines bouddhistes dans un monastère tibétain de Darjeeling. Il a enseigné à une classe de 12 étudiants et a particulièrement apprécié l’opportunité d’en apprendre davantage sur le bouddhisme et les cultures indiennes anciennes. Reconnu comme une star de cinéma internationale aux quatre coins du monde, il est cependant resté assez cool et posé – peut-être cela est-il lié à son séjour parmi les moines et aux techniques de méditation qu’il continue de pratiquer pour rester concentré !

6. JOHN KRASINSKI

John Krasinski, coup de cœur télévisé préféré de la version américaine de The Office, voulait en fait devenir professeur d’anglais avant de se découvrir une passion d’acteur. Il a passé six mois à enseigner l’anglais au Costa Rica lorsqu’il était étudiant et, à son retour, a abandonné son cours à l’Université Brown pour la comédie dramatique.

7. MATTHEW MCCONAUGHEY

D’accord, d’accord, d’accord. L’homme responsable de nous avoir fait découvrir Dallas Buyers Club, Interstellar, Comment se faire larguer en dix leçons et l’un des slogans les plus diffusés du 21e siècle, était un grand voyageur avant de devenir une star de cinéma. En effet, Matthew McConaughey a passé un an en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, dans le cadre de son diplôme de l’Université du Texas.

8. PRINCE WILLIAM – DUC DE CAMBRIDGE

Même la royauté veut sa part d’études à l’étranger. Le Prince William s’est installé dans une lointaine bourgade du Chili pour y enseigner l’anglais pendant 10 semaines, dans le cadre de son année sabbatique postuniversitaire. Si enseigner à l’étranger a été une expérience positive pour le futur roi d’Angleterre, cela le sera certainement aussi pour nous !

9. CHRIS PINE

Bien longtemps avant de parcourir les années-lumière à travers de lointaines galaxies dans les nouveaux films de Star Trek, Chris Pine a simplement traversé l’Atlantique. Chris a fini par s’inscrire à l’Université de Leeds, en Angleterre, pendant un année, dans le cadre de son diplôme de l’UC Berkeley. Parce que quel est le meilleur endroit où étudier la littérature anglaise si ce n’est l’Angleterre ? Pfff !

10. VERA WANG

Originaire de New York, la styliste américaine, Vera Wang, a étudié, un certain temps, l’histoire de l’art à l’Université de la Sorbonne, à Paris, où elle s’est entichée de la mode française. Ce n’est qu’au terme de ses fonctions de rédactrice de mode en chef, au magazine Vogue, qu’elle a réalisé que la conception de vêtements était en fait sa véritable passion. Vera, qui est aujourd’hui à la tête d’un immense empire de la mode, est surtout connue pour ses robes de mariée époustouflantes.

This article was provided by EF, you can find the original version here: http://www.ef.fr/blog/language/10-celebrites-qui-ont-enseigne-ou-etudie-etranger/