10 CÉLÉBRITÉS QUI ONT ENSEIGNÉ OU ÉTUDIÉ À L’ÉTRANGER

Les célébrités sont exactement comme nous, avec toutefois de plus beaux cheveux et un feed Instagram plus joli. Elles aussi aiment prendre l’avion et faire le tour du monde et, en fait, bon nombre d’entre elles ont même étudié ou enseigné à l’étranger avant leur accession à la notoriété. Voici quelques célébrités adeptes du voyage dont vous avez forcément déjà entendu parler.

1. BRADLEY COOPER

Ce n’est un secret pour personne que la star de rêve universelle, Bradley Cooper, est à l’aise avec la langue française. Après avoir apparemment décidé, dans son enfance, qu’il souhaitait apprendre le français, il a passé six mois à Aix-en-Provence, dans le sud de la France. Une fois, lors d’une tournée de presse pour Very Bad Trip 2, il a même donné une interview entièrement en français. Admiration !

2. EMMA WATSON

Partageant une passion pour l’éducation avec le personnage d’Hermione qu’elle interprète dans les films Harry Potter, Emma Watson a passé 18 mois à étudier la littérature anglaise à l’Université Brown, au Rhode Island, avant de poursuivre son diplôme de premier cycle à l’Université d’Oxford, en Angleterre.

3. BARACK OBAMA

Enfant, l’ex président des États-Unis, Barack Obama, a passé trois ans à Djakarta, en Indonésie, avec sa mère et son beau-père, où il a appris l’indonésien et étudié l’histoire, les mathématiques et d’autres sujets à domicile avec sa mère. Il est retourné à Hawaii – son lieu de naissance – y poursuivre sa scolarité, puis, plus tard, s’est installé à New York City le temps pour y suivre des études universitaires. Devenu finalement « Leader du monde libre », Barack est la preuve vivante que les voyages et l’éducation sont essentiels à une vie réussie.

4. J. K. ROWLING

J K Rowling, alias le cerveau à l’origine de l’univers de Harry Potter, a étudié en France dans le cadre de son diplôme de l’Université d’Exeter et, plus tard, s’est installé au Portugal, au début des années 90, pour y enseigner l’anglais pendant trois ans. C’est à cette période que Harry Potter et la Pierre Philosophale ont commencé à prendre forme, nous devons donc tous un immense merci à la sympathique population du Portugal.

5. BENEDICT CUMBERBATCH

Sherlock Holmes lui-même – enfin, notre bien-aimé Benedict pour être précis – est parti vivre en Inde, pendant un an, enseigner l’anglais aux moines bouddhistes dans un monastère tibétain de Darjeeling. Il a enseigné à une classe de 12 étudiants et a particulièrement apprécié l’opportunité d’en apprendre davantage sur le bouddhisme et les cultures indiennes anciennes. Reconnu comme une star de cinéma internationale aux quatre coins du monde, il est cependant resté assez cool et posé – peut-être cela est-il lié à son séjour parmi les moines et aux techniques de méditation qu’il continue de pratiquer pour rester concentré !

6. JOHN KRASINSKI

John Krasinski, coup de cœur télévisé préféré de la version américaine de The Office, voulait en fait devenir professeur d’anglais avant de se découvrir une passion d’acteur. Il a passé six mois à enseigner l’anglais au Costa Rica lorsqu’il était étudiant et, à son retour, a abandonné son cours à l’Université Brown pour la comédie dramatique.

7. MATTHEW MCCONAUGHEY

D’accord, d’accord, d’accord. L’homme responsable de nous avoir fait découvrir Dallas Buyers Club, Interstellar, Comment se faire larguer en dix leçons et l’un des slogans les plus diffusés du 21e siècle, était un grand voyageur avant de devenir une star de cinéma. En effet, Matthew McConaughey a passé un an en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, dans le cadre de son diplôme de l’Université du Texas.

8. PRINCE WILLIAM – DUC DE CAMBRIDGE

Même la royauté veut sa part d’études à l’étranger. Le Prince William s’est installé dans une lointaine bourgade du Chili pour y enseigner l’anglais pendant 10 semaines, dans le cadre de son année sabbatique postuniversitaire. Si enseigner à l’étranger a été une expérience positive pour le futur roi d’Angleterre, cela le sera certainement aussi pour nous !

9. CHRIS PINE

Bien longtemps avant de parcourir les années-lumière à travers de lointaines galaxies dans les nouveaux films de Star Trek, Chris Pine a simplement traversé l’Atlantique. Chris a fini par s’inscrire à l’Université de Leeds, en Angleterre, pendant un année, dans le cadre de son diplôme de l’UC Berkeley. Parce que quel est le meilleur endroit où étudier la littérature anglaise si ce n’est l’Angleterre ? Pfff !

10. VERA WANG

Originaire de New York, la styliste américaine, Vera Wang, a étudié, un certain temps, l’histoire de l’art à l’Université de la Sorbonne, à Paris, où elle s’est entichée de la mode française. Ce n’est qu’au terme de ses fonctions de rédactrice de mode en chef, au magazine Vogue, qu’elle a réalisé que la conception de vêtements était en fait sa véritable passion. Vera, qui est aujourd’hui à la tête d’un immense empire de la mode, est surtout connue pour ses robes de mariée époustouflantes.

This article was provided by EF, you can find the original version here: http://www.ef.fr/blog/language/10-celebrites-qui-ont-enseigne-ou-etudie-etranger/

LES MEILLEURES APPLICATIONS DE VOYAGE SUR LE MARCHÉ !

Vous partez prochainement en voyage vers une nouvelle destination. Qu’emporterez-vous avec vous ? Il a fort à parier que votre smartphone (ou tablette) soit l’un des premiers articles de votre liste, sans lequel, d’ailleurs, vous ne partiriez sans doute pas. Cet ordinateur de poche ne serait toutefois pas aussi utile sans les applications qu’il contient, et avec un panel aussi varié dans l’App Store, difficile de trouver des applications dignes de l’espace qu’elles occupent qui s’avèreront vraiment utiles sur la route.

Voici notre liste des meilleures applications de voyage sur le marché (toutes disponibles sur iOS et Android) :

 

COMMENCEZ LE VOYAGE

Avant de commencer à faire vos bagages et de demander à un proche d’arroser vos plantes en votre absence, vous devez d’abord vous renseigner sur votre itinéraire. Rome2rio est une application très pratique qui vous aidera à vous préparer. En plus d’être idéale pour la planification,  la consultation des cartes et des différents modes de transport sera une parfaite source d’inspiration pour votre prochain voyage.

 

OBTENEZ LES MEILLEURES OFFRES

De nombreux sites Web prétendent pouvoir vous connecter aux tarifs aériens les plus bas, mais quelques privilégiés portent ce service à un niveau supérieur. Kayak compare non seulement les prix des compagnies aériennes, mais il couvre aussi des sites comme Orbitz et Priceline afin de vous faire bénéficier des meilleures offres du moment. Skyscanner compare également les tarifs aériens et facilite le suivi des fluctuations de prix. Il vous suffit de souscrire aux notifications de changement de prix pour l’itinéraire désiré et de réserver lorsque le prix est au plus bas. Vos dates de voyage sont flexibles ? Vous pouvez élargir votre recherche pour trouver les dates de voyage les plus abordables. Juste envie de fuir la ville ? Vous pouvez chercher des vols vers n’importe quel endroit du monde en fonction des destinations les moins chères aux dates sélectionnées.

Savoir où vous séjournerez une fois sur place est une idée judicieuse – au moins pour les deux premières nuits. Des hôtels aux locations, en passant par les auberges et le « surf sur canapé », vous disposerez de nombreuses options, variables selon le prix et le type d’expérience. Conçu pour vous aider à passer au crible toutes les informations, Hipmunk regroupe les hôtels ainsi que d’autres solutions d’hébergement moins traditionnelles, comme Airbnb et HomeAway pour vous fournir une liste complète des options.

 

PLANIFIEZ ET PRÉPAREZ

Ça y est, vous avez trouvé vos billets et votre hébergement. Il est maintenant temps de vous assurer d’avoir en main tous les renseignements et équipements nécessaires pour votre voyage. Tout d’abord, organisez vos plans – et vos pensées – grâce à Trip It. Cette application pratique identifie, au sein même de votre boîte de réception, vos e-mails de réservation de billets et d’hôtel, puis les regroupe en un seul point afin d’afficher ensemble tous détails de votre voyage. Ensuite, elle ajoute des indications et d’autres informations de voyage, utiles pour relier les différents lieux de votre itinéraire. Tous ces renseignements peuvent être synchronisés avec votre calendrier et partagés sur vos réseaux sociaux.

Grâce à PackPoint (et nos conseils en préparation de bagages), vous pourrez vous assurer d’emporter tous les objets dont vous aurez besoin (dans un petit sac, facile à transporter, bien sûr !) Il vous suffira de saisir vos informations de voyage et l’application vous suggèrera les articles à emporter. Ces recommandations se basent sur les données climatiques et territoriales de votre destination ainsi que sur la longueur et le but de votre voyage et le type d’activités auxquelles vous avez prévu de participer. Ainsi, vous éviterez le désagrément de vous retrouver sans parapluie pendant la saison des pluies au Guatemala ou d’emporter des skis et des écharpes pour passer Noël en Nouvelle-Zélande, alors que cette période de l’année est propice aux maillots de bain et aux crèmes solaires !

 

APPRENEZ À CONNAÎTRE VOTRE DESTINATION…

Explorer une nouvelle ville peut être intimidant (mais très amusant). Quel est le chemin pour se rendre au musée ? Quel est l’ingrédient principal de ce plat ? Google Translate est populaire, car il suffit de saisir un mot ou une phrase dans sa zone de texte pour recevoir une traduction sonore, à la prononciation naturelle, en une fraction de seconde. Pour certaines langues, vous pouvez même transformer des mots en texte grâce à la reconnaissance de l’écriture manuscrite ou la reconnaissance vocale. Vous pouvez également passer facilement d’une langue à l’autre, traduire des sites Web entiers en collant le lien hypertexte du site et entendre des exemples de prononciation. Mieux encore, une nouvelle fonctionnalité vous permet, désormais, en dirigeant votre appareil photo gadget sur un texte en langue étrangère, d’en voir instantanément la traduction sur votre écran !

Les taux de change peuvent également vous sembler déroutants, lorsque vous êtes confronté à une nouvelle monnaie dans un pays étranger. L’application XE Currency vous permet d’accéder aux différents taux de change en temps réel, visualiser les graphiques historiques et  calculer les prix afin de profiter au mieux de votre argent. Spots 2 Squat est une autre application qui s’avérera extrêmement utile, bien qu’aléatoire. Elle vous guidera jusqu’aux toilettes publiques les plus proches et vous indiquera même, d’après des évaluations d’utilisateurs, quelles sont les meilleures et les plus propres.

Voyager à l’étranger avec des données limitées sur vos appareils est quelque chose d’éprouvant pour les nerfs. Qu’arriverait-il si vous vous perdiez et n’ayez personne avec qui communiquer ? Et que dire de cette photo géniale que vous devez absolument télécharger sur Instagram sans attendre ? Des applications de Wi-Fi Finder vous dirigent vers le point d’accès wifi le plus proche, afin que vous puissiez vous connecter et accéder au monde depuis votre appareil. Le mode hors-ligne de l’application est un autre avantage, puisqu’il vous permet de télécharger la carte wifi ; ainsi, vous pouvez suivre un signal sans risquer de frais d’itinérance.

 

…PUIS, TIREZ-EN LE MEILLEUR PARTI

Field Trip est un vrai guide de poche local. Les notifications apparaissent à l’écran, accompagnées d’explications, à mesure que vous passez par des endroits intéressants ; ainsi, vous êtes certains de ne pas manquer certains lieux uniques ou cachés. Des commentaires et des coupons peuvent également apparaître lorsque vous vous trouvez à proximité de certains restaurants. FourSquare est une application complète qui prodigue des conseils d’initiés. Il vous suffit d’enregistrer votre position actuelle pour lire les commentaires d’autres utilisateurs sur absolument tous les sujets : quel plat commander, à quelle table s’installer pour avoir la meilleure vue, etc. Si vous signalez constamment votre position, tout au long de votre voyage, vous obtiendrez un journal des lieux que vous avez fréquentés, que vous pourrez comparer à ceux visités par vos amis. Parmi les autres sites d’évaluations populaires, vous trouverez Trip Advisor, particulièrement spécialisé dans les critiques d’hôtels et d’attractions touristiques ; Yelp, qui rend compte des avis sur les restaurants et les commerces locaux, et Foodspotting, qui vous indique les meilleurs plats servis dans les restaurants près de chez vous.

Vous devez rejoindre une certaine destination ? Assurez-vous de le faire par le moyen le plus rapide et le plus pratique. Si vous conduisez, Waze vous sera très utile. Cette application offre une navigation GPS, basée sur des informations générées par l’utilisateur, y compris l’état du trafic, l’activité policière et les accidents, et vous permet également d’accéder à des informations sur les prix du carburant, tout le long de votre itinéraire. Vous préférez les transports en commun ? Qu’à cela ne tienne, Citymapper fournit des informations sur les trains et les bus dans 68 des villes les plus animées du monde. Ce service vous indiquera les arrêts, les lignes, les correspondances, les délais d’attente et tout autre renseignement nécessaire pour arriver à destination comme si vous étiez originaire de la région.

Disposer d’applications idéales dans votre poche, c’est tout ce qu’il vous faut pour devenir un pro du voyage. Assurez-vous simplement d’observer, de parler à la population locale et d’apprécier pleinement le monde extérieur – Bon voyage !

 

THIS CONTENT WAS PROVIDED BY EF, YOU CAN CHECK THE ORIGINAL VERSION HERE: http://www.ef.fr/blog/language/les-meilleurs-applications-voyage-marche/

12 CONSEILS POUR PRÉPARER UN VOYAGE D’ÉTUDES À L’ÉTRANGER


Étudier à l’étranger est une aventure inoubliable – point barre. Mais avant de pouvoir maîtriser la langue de votre choix, de vous imprégner du style de vie local et de vous fabriquer les souvenirs de toute une vie, vous devrez vous préparer à séjourner dans un pays étranger – et il ne s’agit pas simplement de vous procurer un passeport ou de préparer votre valise.

1. DÉTERMINEZ VOTRE BUDGET

Avant toute autre chose, assurez-vous de disposer de suffisamment d’argent pour financer votre voyage – en incluant également les dépenses auxquelles vous devrez faire face pendant votre séjour à l’étranger. En règle générale, vous dépenserez probablement plus d’argent que prévu. Habituellement, il est préférable de prévoir du liquide, en petites coupures, mais aussi une carte de crédit pour les dépenses les plus conséquentes et les séjours les plus longs. Informez la société de cartes de crédit de votre destination et de la durée de votre séjour, afin d’éviter tout désagrément, comme le blocage de votre carte dès votre première séance shopping.

2. ORGANISEZ LE TRANSFERT DEPUIS L’AÉROPORT

Pour vous faciliter la vie, il est préférable de confier l’organisation du transfert de l’aéroport à la résidence ou à l’école au référent de votre séjour linguistique à l’étranger. Si vous préférez trouver votre propre chauffeur ou emprunter les transports en commun, assurez-vous de chercher, à l’avance, les différentes options – cela vous permettra d’économiser beaucoup de temps et d’énergie, surtout après de longues heures de vol. Une fois que vous aurez réglé tous les détails de votre arrivée à destination, souvenez-vous que vous aurez également besoin de vous rendre jusqu’à l’aéroport, au moment de votre départ.

3. COUVREZ VOS BESOINS EN MATIÈRE D’ASSURANCE

Le référent de votre voyage d’études à l’étranger saura également vous conseiller en matière d’assurance voyage, n’hésitez donc pas à profiter de ses connaissances. Vous devrez également contacter votre prestataire d’assurance maladie, afin de bénéficier d’une éventuelle offre spéciale qui vous couvrira pendant votre séjour à l’étranger.

4. COPIEZ LES DOCUMENTS IMPORTANTS

Ayez à disposition les copies numériques et imprimées de tous vos documents importants – passeport, assurance, informations de la société de cartes de crédit – et stockez-les à différents endroits. Il est préférable de laisser des copies à la famille ou aux amis et d’emporter avec vous des copies numériques et papier. La version numérique doit être conservée en lieu sûr, mais facilement accessible, comme, par exemple, votre boîte de réception d’e-mails ou un serveur « cloud ».

5. CHERCHEZ-VOUS UNE DESTINATION LOIN DE CHEZ VOUS

Découvrir votre destination et ce que vous pourrez y voir et y faire est probablement le meilleur aspect de la préparation de votre voyage. Vous pouvez acheter quelques guides de voyage ou tout simplement utiliser la recherche Google pour découvrir ce que votre ville d’adoption loin de la maison a à vous offrir. Bien qu’il soit beaucoup plus amusant de découvrir votre destination de vos propres yeux, en avoir un aperçu à l’avance vous aidera peut-être à planifier quelques voyages et excursions, optimisant ainsi votre séjour à l’étranger. N’oubliez pas de vous informer de toutes les coutumes, habitudes et traditions, afin de pouvoir vous fondre, en un rien de temps, parmi la population locale.

6. EMBALLEZ VOS VALISES (MERCI DE ME LE RAPPELER !)

Tout d’abord, renseignez-vous sur les restrictions de poids et de taille de la compagnie aérienne avec laquelle vous voyagerez. Ensuite, consultez les articles de notre blog pour faire de l’emballage de vos affaires un véritable jeu d’enfant. Il est préférable de transporter les articles indispensables, comme un adaptateur ou des vêtements de rechange, dans votre bagage à main, au cas où vos bagages seraient retardés. Si vous devez séjourner au même endroit pendant quelques jours, achetez vos articles de toilette une fois sur place et n’emportez avec vous que des flacons de voyage pour votre première douche après l’atterrissage. Une fois vos affaires emballées, assurez-vous de toutes les étiqueter.

7. APPRENEZ QUELQUES MOTS DANS LA LANGUE LOCALE

Puisque vous lisez cet article sur notre blog, on peut raisonnablement supposer que vous êtes sur le point de partir étudier une langue à l’étranger. Mais pourquoi ne pas vous préparer un peu à l’avance ? Voyager est bien plus facile si l’on est habitué aux sons de la nouvelle langue et, plus encore, si l’on en connaît quelques phrases (les longs séjours sont un moyen idéal de perfectionner votre vocabulaire de base.)

8. PROCUREZ-VOUS LES ORDONNANCES NÉCESSAIRES

Si vous prenez régulièrement des médicaments sur ordonnance ou portez des lentilles de contact, assurez-vous d’en disposer en quantité suffisante pour toute la durée de votre voyage ou de vous munir d’une ordonnance que vous pourrez utiliser à l’étranger (vérifiez l’étendue de votre couverture auprès de votre assurance.)

9. NOTEZ LES NUMÉROS IMPORTANTS

À l’ère des téléphones portables, nous avons toutes les peines du monde à nous souvenir des numéros de téléphone – ou des mots de passe – importants. Si vous partez à l’étranger, vous devrez peut-être vous procurer un nouveau téléphone ou vous connecter aux ordinateurs de l’école. Assurez-vous de mémoriser ou de noter quelques numéros de téléphone et mots de passe importants (ou des indices permettant de retrouver vos mots de passe), afin de pouvoir téléphoner et vous connecter sans céder à la panique.

10. DÉTERMINEZ LE FORFAIT DE VOTRE TÉLÉPHONE PORTABLE

Selon la durée de votre séjour à l’étranger, il peut être judicieux de vous procurer une carte SIM une fois sur place. Avant de partir, vérifiez les coûts d’itinérance et les plans de données auprès de votre opérateur téléphonique, afin de vous éviter la désagréable surprise de recevoir une énorme facture téléphonique à votre retour. Vous pourrez bénéficier (gratuitement) d’une connexion Wi-Fi, dans de nombreux endroits – comme l’école, votre résidence et peut-être même certains lieux publics – mais vous apprécierez probablement aussi de pouvoir être joignable même lorsque vous n’êtes pas à proximité d’un point d’accès.

11. SALUEZ VOTRE FAMILLE D’ACCUEIL

Si vous partez vivre dans une famille d’accueil ou avec des colocataires et que vous disposez de leurs coordonnées, présentez-vous avant votre départ ! Ils seront probablement tout aussi curieux à votre sujet que vous le serez au leur ; donc, penser à les saluer est une sympathique attention. Tout le monde aime les cadeaux, alors pourquoi ne pas marquer plus de points en leur apportant un petit souvenir – moyen idéal de briser la glace – de votre pays d’origine ?

12. SOYEZ ENTHOUSIASTE

Vous aurez mille choses à penser et à faire avant de partir étudier à l’étranger, surtout s’il s’agit de votre premier voyage ! Même si vous devez vous y reprendre plusieurs fois pour faire votre valise, n’oubliez pas de vous montrer enthousiaste à l’idée de l’aventure inoubliable que vous vous apprêtez à vivre – c’est précisément à ces fins que les moments de bonheur ont été inventés !

THIS CONTENT WAS PROVIDED BY EF, YOU CAN CHECK THE ORIGINAL VERSION HERE: http://www.ef.fr/blog/language/12-conseils-pour-preparer-un-voyage-etudes-etranger/

Le rêve brésilien

Bercé et transporté par les lumières télévisuelles des Jeux Olympiques, qui n’a jamais rêvé de les vivre au cœur ? 2016, le Brésil en fête chatoie de toutes les couleurs de l’Amérique Latine et du monde entier, laissant rêveurs des millions de spectateurs surexcités. Etudiant en école de commerce et Président d’AIESEC INSEEC Bordeaux, Ludovic a embarqué pour la cidade maravilhosa, cet été !

S’engageant en volontariat via AIESEC au brésil, il a pu vivre de près la folle ambiance des jeux olympiques, ses jeux, ses mystères. Suivant les événements, non pas au stade, mais dans les rues survoltées de Rio, il a goûté aux sons, parfums et éclats de cette merveille du Nouveau Monde.

« Au Brésil, J’ai vécu une expérience humaine, forte et enrichissante avec des stagiaires internationaux qui m’ont accompagné dans la découverte d’autres pays et d’autres cultures. Ce fut un projet qui a donné un nouveau relief à mon parcours. » – Ludovic

Et les Jeux Olympiques, ce n’est pas que du sport ! C’est aussi et surtout une foule de rencontres humaines et multiculturelles. Toute la semaine passée au cœur des Jeux a été riche, des supporters de tous les pays venant encourager leurs sportifs, profitant des douces et chaudes fêtes de Rio. L’ambiance durant les épreuves, les chants des supporters déclinant chorégraphies et cris dans une anarchie joyeuse et l’omniprésence du jaune peignait un univers incroyable. Si le hockey, le volley et la boxe ont impressionné Ludovic, le handball l’a réellement scotché à l’écran. Partir en stage avec AIESEC, ce n’est pas seulement s’envoyer dans un territoire inconnu pour accomplir on ne sait quelle tâche, quel défi, c’est aussi un bouillon de cultures, de rencontres et d’expériences uniques.

La mission que s’était confiée Ludovic était d’apprendre l’anglais à des enfants, partager sa culture, apprendre de la leur et découvrir de nouveaux horizons. Cette expérience exigeait de lui qu’il s’organise, prépare ses sessions, réfléchisse aux différents aspects, pédagogiques, sympathiques, ludiques et profondéments humains de sa mission. Aux côtés d’AIESECers, d’étudiants d’autres horizons, il élaborait, visitait, rencontrait, vivait, continuellement gâté.

Après une folle durée de 8 semaines au pays de la Samba, le coeur chargé et des moments bien vivants dans son esprit, il sait déjà où il partira en 2020, à Tokyo !

Dans les traces d’un Backpacker

A l’heure où nous sommes tous plus ou moins en train de préparer nos prochains stages, il est temps de parler … voyage ! Même les plus réticents, ceux que l’international n’attire pas du tout, ne pourront probablement pas y échapper, sachant que l’expérience internationale devient de plus en plus requise pour l’obtention de nombreux diplômes. Pour autant, si cette catégorie de personne existe, elle semble plutôt minime face à une pratique devenue courante, le « backpacking », littéralement « voyage en sac à dos ». C’est vrai que l’on connait tous quelqu’un qui est parti à l’autre bout du monde sans but précis sinon celui de découvrir un ou plusieurs pays tout en se finançant grâce des petits boulots. Concrètement, le backpacking a triplé en dix ans, on ne peut donc plus vraiment parler d’activité marginale mais bien de pratique institutionnalisée. En moyenne, le périple dure un an et concerne, pour la plupart, des jeunes adultes de 27 ans.

Alors quel sens donner à cette pratique ? Que va-t-on chercher ailleurs qu’il n’y aurait pas ici ?

Le sujet est suffisamment pris au sérieux pour avoir fait l’objet d’études sociologiques depuis les années 1980. Certains y voient une réponse aux injonctions de la culture individualiste : en étant backpacker, on se définit comme quelqu’un d’ « authentique », on façonne son identité. Ainsi le voyage n’aurait pas comme fondement la curiosité, l’envie de découvrir d’autres cultures mais résulterait plutôt un besoin de se découvrir soi-même et de répondre à une question identitaire. C’est une expérience qui permettrait de s’accorder un temps et un espace de réflexion notamment sur les valeurs normatives imposées par la société : c’est une pause que l’on s’accorde avant de rentrer dans la vie adulte. Là où de nombreuses personnes voient une fuite, les backpackers y voient une mise à l’épreuve de soi : se perdre pour se retrouver.

Les auteurs qui se sont penchés sur la question poussent la réflexion un peu plus loin : le monde moderne a créé un nouveau système social et a détruit les communautarismes qui existaient autrefois. Ainsi, l’individu perd en stabilité et est de surcroît soumis à de grandes pressions : « sois performant », « sois heureux », « construis-toi un projet de vie » … Dans un contexte aussi anxiogène et sans les repères qui existaient autrefois, il devient compliqué pour l’individu de se créer une identité. Le backpacking serait donc une réponse directe aux maux générés par le monde moderne.

Au-delà de ces considérations sociologiques, on peut trouver des raisons plutôt évidentes à la pratique du backpacking : Il n’a jamais été aussi simple et si peu coûteux de partir à l’étranger ! De ce fait, toutes les personnes qui pensent (à raison) que tout ne s’apprend pas dans les livres ou en stage peuvent facilement passer à l’acte et tenter la grande aventure. La plupart backpackers sont avides d’en apprendre plus sur le monde. En voyageant, on s’ouvre à d’autres nationalités, d’autres cultures et c’est une force que de mettre ses « réflexes français » à l’épreuve. En plus, cela est directement applicable au monde de l’entreprise : ces expériences à l’étranger permettent par la suite de mieux s’intégrer au sein un environnement multiculturel et d’accroître sa capacité d’adaptabilité.

Se confronter à d’autres cultures, c’est aussi faire face à l’inconnu et donc avoir moins peur de l’Autre, ce qui en définitive casse les clichés et favorise la tolérance.

Enfin partir faire du backpacking, c’est souvent revêtir l’espoir de revenir profondément changé avec de nouvelles envies et le courage de « sortir de la routine », de profiter des opportunités qui s’offrent à nous… changement qu’il rare de s’imposer quand on a la tête dans le guidon, enfermé dans son train-train quotidien ! Par conséquent, partir à l’autre bout du monde sans but précis n’est certes pas un projet de vie très viable sur le long terme. Mais nombreux demeurent persuadés que la richesse de l’expérience en matière de découverte de soi et des autres confère une force unique qui se doit d’être vécue.

Hannah Solé – AIESEC KEDGE Bordeaux